Le petit Arturo

Billets:

Une oeuvre politique, créée avec la volonté de rafraîchir le lien entre nos quotidiens et l’avenir politique de notre société ; en nous rappelant que l’Histoire, la grande, se construit par la somme et la combinaison de petites histoires.

Pour les ventes aux groupes, veuillez contacter Philippe Dumas, au philippedumas@pasdepanique.ca




Une troupe de comédiens, à laquelle se sont joints un musicien et un danseur, tente de monter un spectacle de création librement inspiré de «  La résistible ascension d’Arturo Ui », de Bertolt Brecht.

Arturo Ui, un gangster ordinaire, va profiter de la crise et de la corruption municipale pour prendre le pouvoir dans sa ville. Son ascension est fulgurante.

Métaphore d’Al Capone, Arturo Ui est un prétexte pour rappeler la fragilité d'une démocratie et exposer les mécanismes sociaux qui rendent possible l’arrivée au pouvoir de dictateurs sanguinaires.

Dans le relatif confort de notre démocratie, avec la surabondance de nouvelles, l’info continue et spectaculaire où la vitesse et la quantité remplacent trop souvent la qualité et la réflexion, où les formations très spécialisées négligent parfois la culture générale, l’éducation citoyenne et la pensée, il peut naître la tentation chez chacun de nous de baisser sa garde et de prendre pour acquis nos libertés et nos privilèges. Lorsque des pensées soporifiques alternent avec un cynisme dangereux provoqué par la multiplication des petits et grands scandales, il est permis d’être préoccupé. Paradoxalement, des attentats odieux sont commis sous nos yeux. L’horreur qu’ils inspirent est bien réelle, mais la vitesse et l’accumulation des nouvelles quotidiennes semblent troubler notre rapport au temps et au passé.

Est-ce que le fait d’être constamment informé de brèves nouvelles provenant de partout dans le monde et de tous les domaines d’activités brouille ma capacité à réfléchir et se souvenir, à poser un regard plus large sur les sujets qui me concernent vraiment ? Suis-je encore capable de trier tout ce flot d’informations, de les placer dans le temps et d’en dégager une pensée ? L’artiste a-t-il le devoir d’être un citoyen informé, impliqué, politisé pour faire son métier ? Est-ce le cas de tous les métiers et de tous les citoyens ?



DISTRIBUTION


ÉQUIPE DE CRÉATION


AU DÉLA DE LA SCÈNE


CALENDRIER

<< Précédent Aujourd'hui Prochain >>

Aujourd'hui